Cultiver et composter ses sneakers : « Cotton + Corn »

Reebok vient d’annoncer le lancement d’un nouveau programme d’innovation produit : la chaussure biologique, biodégradable et compostable !

Annoncée le 4 avril, l’initiative « Cotton + Corn » est un programme né d’un partenariat entre Reebok et DuPont Tate & Lyle Bio Products, entreprise spécialisée dans les bio-matériaux.

L’objectif est de produire des chaussures à partir de coton et de maïs non comestible, afin de créer un cercle vertueux de production puisque les baskets seront bio-dégradables et compostables.
Cotton + Corn » prend en compte toutes les étapes du cycle de vie du produit : une production bio-sourcée, et une compostabilité en fin de vie.

Des sneakers « à faire pousser »

« Nous aimons dire que nous faisons pousser des chaussures chez Reebok. » déclare Bill McInnis, responsable de l’équipe Reebok Future l’initiative. « L’objectif à long terme est de créer une gamme complète de chaussures biologiques qui peuvent être compostées après utilisation. Ce compost ferait ainsi croître les matériaux pour la prochaine gamme de chaussures, nous voulons tenir compte de l’ensemble du cycle. »

En novembre dernier, lors du salon Biofabricate, Adidas avait présenté une chaussure en Biosteel, fibre organique inspirée de la soie d’araignée et biodégradable à l’aide d’enzymes. Reebok va donc encore plus loin en proposant une chaussure aux matériaux organiques et biodégradables sans aucun traitement supplémentaire.

L’industrie sportive toujours à la recherche de nouveaux matériaux

Ce projet s’inspire de la philosophie de Reebok «  Be More Human », où la durabilité est une partie essentielle de cette croyance. Le projet s’inscrit également dans un mouvement plus large de recherche de l’industrie sportive pour de nouveaux matériaux : la fibre biosteel, le recyclage des plastiques des océans avec l’ONG Parley… Bill McInnis assure que cette initiative n’est qu’un début, et espère étendre ce mode de fabrication circulaire à plusieurs produits Reebok.

On aime : la recherche de nouveaux biomatériaux pour limiter l’usage des plastiques, la prise en compte de l’ensemble du cycle de vie du produit.

Ça nous inspire : associée à des circuits de production et de distribution réduits, l’utilisation de biomatériaux dans l’industrie textile et sportive diminuerait drastiquement son empreinte écologique.

#fashion #fashiontech #sustainable #organic #innovation

It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone