Short Edition : offrir des histoires courtes dans les lieux d’attente

En 2011,  la start-up française Short Edition créée par Christophe Sibieude, Isabelle et Quentin Peplé, tirait de son chapeau la « Boîte d’histoires courtes », un distributeur de nouvelles ou de BD gratuites dont la durée de lecture n’excède pas les 20 minutes.

Leur commerce se base sur un modèle B2B2C, où ce sont soit les entreprises, soit les propriétaires de restaurants, de cafés, et même d’écoles, qui se soumettent à un abonnement d’environ 400€ par mois afin de bénéficier d’une borne qui distribuera gratuitement des histoires courtes imprimées sur une étroite bande à papier d’environ 1,50m de longueur, à qui le souhaite.

D’abord déployées en France, dans les gares SNCF ou RATP, et dans les stations-services Total, les bornes s’installent peu à peu aux Etats-Unis, grâce à une histoire que l’on peut qualifier d’« Hollywoodienne ».

C’est en 2015 que la start-up grenobloise crée le buzz en installant dans les lieux publics sa borne, et en proposant aux passants des Histoires Courtes, dont des romans, des BD, ou encore des slams.

C’est suite à ce buzz que le dispositif a attiré l’attention d’un géant du cinéma américain. Et ce n’est autre que Francis Ford Coppola.

Séduit par les bornes de Short Edition, le réalisateur du Parrain, installé à San Francisco, a alors organisé une rencontre dans un de ses cafés de la côte ouest.

Cette rencontre peu ordinaire en 2016 a projeté la start-up française dans une dimension internationale, puisque récemment, c’est l’Université de Penny State en Pennsylvanie que le projet de Short Edition a séduit. Il y a quelques semaines, quatre Distributeurs d’Histoires Courtes y étaient installés, distribuant des nouvelles en Espagnol et en Anglais.

Envie de découvrir les histoires courtes de Short Edition ? Leur site génère également des histoires, allant de 2 à 20 minutes de temps de lecture.

It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone